Pain au levain - Boulangerie Vinezac

Pourquoi le levain améliore la conservation du pain ?

Le pain au levain se conserve sans rassir et moisir pendant plus d’une semaine alors que de nombreux pains à la levure ne peuvent plus être consommés après une journée.

Cette longue conservation du pain au levain est due à deux éléments principaux :

– Les bactéries du levain jouent un rôle important. D’abord, elles occupent le terrain, empêchant d’autres micro-organismes de s’installer dans le pain. Elles agissent aussi sur un acide gras présent dans la farine, l’acide linoléique, pour lui donner un pouvoir antifongique. Enfin, elles retiennent l’humidité dans la mie, qui sèche donc bien moins vite que celle d’un pain à la levure.

– La densité de la croûte du pain au levain participe aussi de cette rétention d’humidité.  La croûte du pain au levain, qui est dense, agit comme une carapace protectrice. Elle permet de conserver l’humidité dans le pain et limite le séchage de la mie. La croûte étant plus dense, elle se ramollit moins vite.

Le rassissement du pain est la conséquence de la rétrogradation de l’amidon et du séchage du pain.

Qu’est ce que la rétrogradation ? Dans la farine l’amidon a une structure cristalline. Pendant la cuisson les grains d’amidon subissent une gélatinisation qui donne la structure et le moelleux de la mie. Avec le temps l’amidon va avoir tendance à retourner vers sa structure cristalline.

La rétrogradation modifie la structure de la mie qui devient plus dure et friable, de plus elle dégrade les qualités organoleptiques du pain. Pour s’opérer la rétrogradation a besoin de l’eau présente dans la mie. Les micro-organismes du levain captent de l’eau la rendant moins disponible pour la rétrogradation. Ce phénomène est aussi fortement limité par les résidus acides développés par le levain, ce qui augmente la conservation du pain au levain.