La différence entre petit épeautre et (grand) épeautre ?

You are here:

Communément connu sous le nom de Petit Epeautre, l’engrain est un blé très ancien, vieux de près de 12.000 ans. Très rustique, demandant peu d’eau et ne supportant pas le moindre apport d’engrais, il peut être qualifié de blé bio par excellence. C’est une céréale qui n’a pas subi de manipulation génétique.

Il nécessite un long travail de décorticage qui lui fait perdre 40% de son poids.

Longtemps délaissé pour cause de faible rendement, et donc peu de profit, cette variété est aujourd’hui redécouverte et appréciée pour sa richesse exceptionnelle en magnésium, phosphore et calcium, ainsi que sa grande digestibilité.

Même si elle n’est pas exempt de gluten, son taux de gluten est très faible : 7%, ce qui rend sa panification plus délicate que celles faites avec le blé (les pains lèveront moins).

Le petit épeautre (ainsi que le quinoa et l’amarante) fait partie des rares céréales contenant les 8 acides aminés essentiels.


Le petit épeautre ou engrain est souvent confondu avec l’épeautre. Et pourtant, ces deux céréales n’ont pas beaucoup en commun :

L’«épeautre», appelé aussi «grand épeautre». Son nom latin : triticum spelta.

C’est une céréale apparentée au blé tendre : il est donc moins savoureux et moins digeste que le petit épeautre, et ressemble énormément au blé.  Il est cultivé dans le Nord de l’Europe. L’épeautre est plus facile à produire que le petit épeautre, le rendement est supérieur, et donc plus économique.

Le «petit épeautre», appelé aussi «engrain». Son nom latin : triticum monoccucum. Il présente des qualités nutritionnelles et physiologiques bien supérieures au grand épeautre. De plus, il est de meilleur qualité que celui des blés actuels. Les personnes qui sont intolérantes au gluten l’assimilent donc relativement bien.