Pain au Levain Matthias Koch

C’est quoi le levain ?

You are here:

Le levain panaire est un mélange obtenu par une culture symbiotique de bactéries lactiques (lactobacille) et de levures se développant dans un mélange de farine complète et d’eau. La pâte obtenue sert à la fabrication du pain au levain, auquel il confère son goût spécifique par rapport au pain monté sur levure. L’acidité particulière que le pain au levain peut présenter est, en effet, due à l’acide lactique et à l’acide acétique produits par les bactéries lactiques (lactofermentation). Cette acidité peut être plus ou moins prononcée selon le mode d’obtention et d’entretien du levain.

Histoire du levain

Le levain fut pendant longtemps la seule manière de faire lever le pain. Il est très difficile de dater la découverte du levain, les premières représentations de celui-ci datent de l’Ancien Empire égyptien. On sait que les Égyptiens et avant eux les Sumériens fabriquaient conjointement de la bière et du pain.
Son importance et son ancienneté lui donnent une place culturelle éminente, comme l’attestent ses occurrences bibliographiques. Dans ses ouvrages sur le pain, Antoine Parmentier en vante longuement les mérites, méprisant l’usage de plus en plus répandu de la levure.
Ces dernières années, le levain est revenu en grâce, grâce à l’amélioration des procédés de conservation et à une volonté de revenir à des pains plus sains et plus savoureux que les pains à la levure.

Composition du levain

La composition des levains, ensemencés naturellement par des levures et bactéries ambiantes, diffère fortement d’un lieu à l’autre. La proportion de lactobacilles par rapport aux levures est en moyenne de 1 %, et plus de 50 lactobacilles et 20 levures différentes ont été décrites. Si en Europe on retrouve majoritairement Saccharomyces cerevisiae, Torulaspora delbrueckii et une sous-espèce de candida, Candida humilis, la composition des pains en Chine montre une plus grande diversité . En France, Kazachstania unispora est aussi largement présente.