Pain au Levain Matthias Koch

Expressions autour du pain

Tout le monde sait la place qu’a tenue le pain au cours des siècles ! Son importance s’est manifestée par de nombreuses expressions employées dans notre langage courant. Voici une liste non exhaustive de ces expressions.

– Avoir du pain sur la planche : avoir beaucoup de travail (ce sens date de la Première Guerre mondiale).

– Bon comme le bon pain : qualifie une personne incapable de malveillance, quelqu’un de généreux.

– Ça ne mange pas de pain : acte sans conséquences graves. Cela ne coûte rien d’essayer.

– Ça se vend comme des petits pains : ça se vend bien.

– C’est du pain bénit : quelque chose qui tombe du ciel et qui est ressenti comme une aubaine.

– Enlever / retirer / ôter le pain de la bouche à quelqu’un : priver quelqu’un du nécessaire.

– Faire son pain : en tirer des revenus.

– Gagne-pain : outil, métier qui permet de subvenir à ses besoins.

– Gagner son pain à la sueur de son front : gagner sa vie en travaillant.

– Lui faire passer le goût du pain : tuer quelqu’un.

– Manger son pain blanc : avoir le meilleur de quelque chose, en attendant l’arrivée du moins bon.

– Mieux vaut pain en bouche que plume au chapeau : tout ce qui est superficiel n’a pas de valeur et ne nourrit pas.

– Ne vaut pas le pain qu’il mange : se dit d’une personne paresseuse.

– Ne pas manger de ce pain-là : se dit d’une personne refusant de participer à une affaire immorale, louche.

– Pain quotidien : quelque chose d’habituel, de routinier.

– Pain de campagne : en opposition avec le pain industriel à la mie très blanche et sans saveur.

– Pour une bouchée de pain : acheté à bas prix.